top of page

Atmosphère cotonneuse et hypnotique.


Billet d’humeur sur le déroulement des séances de conseil municipal – Atmosphère cotonneuse et hypnotique.


-Conseil municipal de Monteux, si je vous dis « Culture du résultat » ?

-Connais-pas. En quoi cela pourrait-il nous être utile ?


-Tout simplement pour objectiver des situations et des résultats d’actions. Parce qu’en ce moment, c’est le relativisme complet de la part des élus de la majorité.

-Elu Berthe, vous n’avez rien compris, pourtant je vous l’ai déjà expliqué en Commission. L’important ici c’est la convivialité et le bien vivre.



Mais l’élu Berthe persiste dans son raisonnement.


Un exemple : le simple fait d’évaluer qu’en quatre mois les quantités d’ordures déversées sur les trottoirs ont été multipliées par 4 ou par 5 en volume, constituerait en soi un point de départ à la discussion afin d’en examiner la cause et d’envisager des pistes de solutions. Au lieu de cela, les principaux intéressés en charge du dossier relativisent, nuancent (il y a des containers à moitié vides), émettent des doutes sur les résultats du sondage et sur la pétition effectuée en bonne et due forme auprès de la population. Condidèrent qu’« il ne faudrait pas noircir le trait » et concluent sur le fait … qu’il faut éduquer les gens.


Ce type d’artifice est servi aux élus qui s’avisent de poser des questions, en l’occurrence l’élu de Monteux Citoyen, quels que soient les sujets à l’ordre du jour. Les réponses des « rapporteurs » de dossiers tournent autour du pot en évitant surtout de traiter le sujet.


C’est à se demander si ces élus ont un jour eu à rendre des comptes dans le cadre de leur activité professionnelle comme tout salarié est amené à le faire devant son employeur ou sa hiérarchie.

Imagineriez-vous un fournisseur ou un client qui pointe du doigt des retards, des changements inexpliqués, des dysfonctionnements de services malgré le prix de la prestation qui n’a pas baissé, et qu’il se voit répondre, « il ne faut pas noircir le trait » « nous réfléchissons à la question » ?


C’est exactement ce à quoi nous avons été confrontés en cette séance de Conseil Municipal du 17 octobre et qui n’est pas nouveau comme approche mais qui tourne à la caricature.


Rendre des comptes ne semble pas être un vocable connu de ces élus ayant reçu des délégations. S’en tenir à des déclarations d’intention, annoncer des initiatives de dépenses, reste dans leurs cordes, mais formuler une évaluation chiffrée, un retour sur activité, impossible. De toute évidence l’absence de culture du résultat est un vrai problème dans cette brochette d’élus de la majorité municipale. On avance à pas compté et pour éviter les risques, on évite de trop avancer dans une direction ou dans l’autre.


L’élu de Monteux Citoyen a sollicité les résultats d’activité au 30 septembre concernant de la gestion locative saisonnière dans laquelle s’est engagée la mairie sur des actifs immobiliers rénovés à grand frais. Réponse : nous ne communiquons pas maintenant. Et en décembre, l’information sera-t-elle prête ? « Ce sera trop tôt également pour avoir les résultats ».


Imaginez-vous le comité de Direction de votre boite tenir ce genre de discours entre directeurs opérationnels ? Vous seriez à juste titre inquiet pour la santé de votre entreprise. Et bien au comité de direction de la municipalité de Monteux, c’est à dire en conseil municipal, c’est le genre de communication qui prévaut pendant 2 heures 30 que dure la séance et l’épluchage des 30 points de délibération fixés au programme.


La lecture à voix haute de pages noircies par d’autres occupe le temps imparti et évite l’argumentation personnelle des élus.


Ce mode de fonctionnement est consternant, on ne peut le passer sous silence pour nos lecteurs portant un intérêt à la vie et aux affaires de la cité, loin d’imaginer le format de ces séances, qui ne sont qu’un simulacre de débat éclairé.


Dans ce contexte, notre compte rendu diffusera une sélection de sujets saillants figurant à l’ordre du jour et proposera des éclairages précis qui trop souvent ne sont pas apparus dans la présentation de ces dossiers.



Valérie Escoubas


mouvement Monteux Citoyen

140 vues0 commentaire

Opmerkingen


bottom of page