Au conseil municipal du 13 avril: une importante hausse des impôts locaux!


C’est toujours à huis clos, dans la salle du Château d’eau, que s’est déroulé le deuxième conseil municipal de l’année. Les débats ont duré 3 heures et étaient retransmis sur le site internet de la ville.

Parmi les 25 questions à l’ordre du jour, les 13 premières concernaient le vote du budget primitif et les affectations de résultat des budgets ville et annexe 2021.


Une hausse historique de 10% du taux de la taxe foncière


Bien que cela ne figurait pas dans son programme présenté aux suffrages des Montiliens, la majorité municipale a décidé d’augmenter de 10% le taux de la taxe foncière pour obtenir une recette supplémentaire de 500 000€ ! Les arguments de « précaution sur l’avenir » avancés par le maire n’ont pas convaincu et c’est pourquoi nous avons voté contre une telle augmentation des impôts locaux. La communication du plan pluriannuel d’investissement est également nécessaire pour comprendre la logique d’une telle hausse des impôts !


D’autre part, il faut souligner que les dotations de l’état sont plus importantes en 2021 puisque la compensation de la taxe d’habitation augmente de 108 000€ par rapport à 2020.



Budget ville 2021


Ce budget proposé à 21,4 M€ est un budget en forte hausse par rapport à 2020, en particulier pour ce qui est des investissements fixés à presque 7 millions d’euros. Par comparaison, les investissements réalisés en 2020 ont été de 2 millions d’euros.


Cette augmentation des investissements se situe dans un cadre plus général d’aides financières et de soutien de l’État à destination des collectivités locales.


Notre commune se saisit donc de ces aides pour réaliser certaines mises à niveau et rénovation thermique des bâtiments publics en souscrivant par exemple un emprunt de 2 000 000 € remboursable sur 20 ans. L’hôtel de ville va pour sa part bénéficier d’un million dans ce budget primitif.


Ces travaux auraient pu être commencé il y a plusieurs années et s’étaler financièrement sur plusieurs exercices. D’autres dispositifs d’aides existaient, mais il est toujours positif de le faire maintenant. D’autre part, les travaux de rénovation énergétique vont permettre de faire des économies d’énergie, donc sur le budget de fonctionnement.


D’ailleurs, le budget primitif 2021 de la section fonctionnement s’élève à 14,5M€.


Nous sommes conscients aussi qu’une partie des projets ne sont pas réellement programmés et que tous les investissements envisagés ne seront pas réalisés. La présentation d’un Plan Pluriannuel d’Investissement qui nous a été refusée précédemment permettrait pourtant d’avoir une meilleure visibilité.


Cependant, des axes importants, touchant directement les citoyens au quotidien, ne figurent pas dans ce budget 2021 :


- Pour ce qui est de la qualité de vie dans une ville qui va affronter les épisodes de chaleur et de sécheresse, nous n’avons pas de visibilité sur le programme de plantation d’arbres sur un périmètre étendu (et pas seulement sur la traversée des arts ou dans certaines cours d’écoles).


- Enfin, pour ce qui est de la protection du patrimoine naturel et de la biodiversité, à laquelle la commune s’est engagée dans diverses conventions signées par la majorité municipale, nous considérons que le compte n’y est pas.



Petites villes de demain.

La convention d’adhésion au dispositif « Petites villes de demain » a pour objet d’acter l’engagement conjoint de la commune et de L’Etat dans un programme où 1000 communes de moins de 20 000 habitants ont été éligibles.

Des aides et un fort accompagnement en ingénierie d’urbanisme seront mises à disposition de la commune pour s’engager dans ce « projet de territoire » dont la teneur vise essentiellement à revitaliser le centre ancien et le tour de ville c’est-à-dire le périmètre des commerces de proximité. Certains de ces dispositifs seront profitables à notre commune et des emplois seront créés.

Il est cependant dommage que les quartiers extérieurs au centre ancien ne soient pas intégrés au programme. Cette compartimentation n’est pas de nature à renforcer la cohésion et le bien vivre dans les quartiers.


Nous avons voté POUR la signature de cette convention d’adhésion.



Espaces Naturel Sensible des Confines -

Demande de Renouvellement du plan Cynégétique Sangliers.



La réserve de faune et de flore sauvage des Confines compte parmi les plus remarquables du département de Vaucluse. Elle héberge notamment des espèces d’oiseaux très rares et en voie de disparition.


A l’issue de la présentation de la demande d’autorisation de chasse par le rapporteur, Monteux citoyen a fait ressortir qu’aucun bilan chiffré de la période écoulée ne figure au dossier, contrairement au principe d’un « plan cynégétique ». C’est donc d’une « autorisation de chasser » que l’on discute ici davantage que d’un réel « plan cynégétique ». C’est d’ailleurs 5 jours sur 7 qui seront autorisés pour la présence des chasseurs sur la totalité de l’année pour la période qui s’ouvre de 2021 à 2026 !


Le rapporteur souhaite néanmoins apporter un éclairage au dossier en citant deux chiffres. « La Bécassine », organisatrice des battues, déclarerait 11 animaux abattus sur la période 2016-2021. Ramené à l’année, cela représenterait une moyenne de 2 animaux par an. Sachant que plusieurs battues sont organisées dans l’année regroupant un certain nombre de tireurs, ces chiffres paraissent peu vraisemblables.


Les tireurs à l’arc, par la voix de « Archasse 84 », en déclareraient 16.


Pour restituer le contexte, nous rappelons au lecteur que la chasse est interdite sur les réserves naturelles nationales. Seule une possibilité légale existe de chasser le sanglier, si elle garde un caractère exceptionnel. Ce qui n’est pas le cas si le site est chassé sans aucune prescription particulière.


C’est la situation des Confines, depuis 4 ans car il n’y a plus de gestionnaire de site. Le mandat du Conservatoire des Espaces Naturels de Paca n’a pas été renouvelé (il revenait à la CCSC de le faire). C’est le syndicat de rivière, l’Epage, qui est nouvellement désigné pour s’occuper du site, mais celui-ci ne sera statutairement compétent qu’en fin d’année 2021.


Tant qu’il n’y a pas d’instance de concertation pour décider de l’opportunité et du caractère exceptionnel de la chasse sur un tel site, Monteux citoyen considère qu’il est important de ne plus laisser les chasseurs seuls gardiens des lieux.


Conscients que nous devons faire face au dramatique déclin du vivant qui nous entoure, nous avons voté contre le renouvellement de cette autorisation de chasse délivrée par la commune.

Tous les autres élus ont voté pour.



Déchets route de Velleron.


Après la publication de notre article sur le problème récurrent de la dispersion de déchets autour de la déchetterie par des usagers utilisant des remorques non-bâchées nous avons posé une question orale lors de ce conseil municipal. Le premier adjoint a reconnu le problème et a indiqué qu’il allait donner des instructions afin que cette pollution s’arrête. A suivre donc…


Lien vers notre article :

https://www.monteux-citoyen.com/post/des-riverains-de-la-route-de-velleron-%C3%A9crivent


D’autres délibérations traitées lors de ce conseil municipal seront présentées lors d’articles spécifiques dans les prochaines semaines. Voici l’ensemble des votes du mouvement citoyen de Monteux lors de cette séance :


Conseil municipal 13 avril 2021
.pdf
Download PDF • 100KB


334 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout