top of page

Délibérations mouvementées : un aperçu du Conseil municipal du 5 décembre.

Dernière mise à jour : 9 déc. 2023




La séance de Conseil municipal du 5 décembre s'est ouverte de manière étrange, marquée par une attitude surprenante de la part des conseillers municipaux de la majorité dirigée par Christian Gros. Ces derniers ont pris place avec fierté sur tous les sièges traditionnellement occupés par les élus de l'opposition. Ce mouvement d’humeur pour le moins enfantin demeure énigmatique, d'autant que leur récente tribune et leurs discours, ne cessent d’en appeler à la bienveillance et au respect.


L'ordre du jour prévoyait l'examen de 36 points, laissant présager une séance prolongée. Nous ne sélectionnons que quelques délibérations dans ce compte-rendu :


Tout d’abord, le début de la réunion a été marqué par le refus des 8 élus des oppositions de voter le procès-verbal précédent. Le maire n'a en effet pas respecté son engagement de le transmettre aux élus d'opposition dans les semaines suivant la séance, retardant cette communication de plusieurs mois. Finalement, le document a été transmis seulement 5 jours avant la nouvelle séance, simultanément à une volumineuse liasse de documents à étudier. Bien que cette méthode soit légale, elle se comprend fort bien dans le cas où les mairies tiennent une séance de conseil par mois, ce qui n’est absolument pas le cas à Monteux. Dans ce cas-ci, ce mode de fonctionnement traduit une volonté manifeste de saper le travail des élus d’opposition et de les obliger à traiter en des temps les plus restreints possibles des volumes d’informations que les services territoriaux ont mis des semaines voire des mois à élaborer. Le résultat est que des « erreurs » de transcription de séance ne soient tout simplement pas corrigées.


La question de la participation de la commune aux dépenses de fonctionnement des écoles privées, encadrée par la loi, a été abordée. Les montants versés ne suscitent pas d’objection. La commune s'apprête ainsi à verser la somme de 138 645 € aux écoles maternelles et élémentaires "Notre Dame de Bon Accueil". Cette contribution représente une augmentation mécanique de 30% par rapport à l'année précédente, atteignant presque le double en deux ans, étant de 70 048 € en 2021-2022.


Les subventions aux clubs conventionnés ont été approuvées comme suit lors du vote :

1.       ESM (Rugby): 50 000 €

2.       FCFM (Foot féminin): 17 000 €

3.       Handball : 25 000 €

4.       OM (Foot masculin): 70 000 €

5.       Haltéro : 13 000 €

6.       UP N DANCE : 15 000 €

7.       Tennis Club : 8 000 €


CULTURE :

8.       MJC : 47 850 €


En outre, quelques nouvelles subventions ont été attribuées comme suit :

1.       FCPE : 300 €

2.       USEP Ripert : 700 €

3.       Les Poussinous : 300 €

4.       Soligone : 500 €


Une vive tension a éclaté lors de la délibération visant à entériner la convention de gestion en flux des réservations de logements sociaux. Notre position demeure ferme : la construction de logements sociaux doit s'inscrire dans une vision pluriannuelle de développement urbain. Il est inadmissible de tirer avantage de manière opportuniste d'un plan gouvernemental pour obtenir une subvention, construire des logements de manière précipitée, puis laisser les résidents se débrouiller sans services publics, sans transports en commun, et sans commerces. Malgré l'optimisme affiché par la majorité municipale, il est difficile de ne pas constater que c'est précisément la situation qui se profile à Monteux, et cela fait écho à nos dénonciations depuis le début de la mandature.


Il convient également de noter la demande d'inscription au label « Ma Commune Aime Lire et Faire Lire ». Cette initiative, bien que louable dans son intention de promouvoir la lecture, peut être perçue comme une opération de communication astucieuse dans une commune qui, ne dispose même pas d'une bibliothèque municipale. Un contraste saisissant se dessine alors, surtout lorsque l'on considère les réserves manifestées par la municipalité concernant les montants alloués à la "Bibliothèque pour Tous".


Dans un autre registre, nous informons également de la prochaine construction de 21 000 m² de parking nouveau à côté de Wave Island.


Suite aux deux questions orales posées lors de la séance, la Directrice Générale des Services (DGS) a fourni des réponses suivantes :


Concernant le marché public "Assistance technique pour la gestion du service public de restauration collective", le maire annonce qu'il ne reconduira pas le contrat de 4 mois avec la société CTC optant plutôt pour la recherche d'un nouveau cuisinier acheteur. Ainsi, la gestion en régie est maintenue. Conformément au contrat l'évaluation de la société est actuellement en cours, les documents sont en préparation avec une distribution programmée la semaine prochaine et la compilation prévue juste avant les vacances de fin d’année.


En ce qui concerne le compostage des biodéchets, en lien avec les obligations de la loi AGEC, la DGS a indiqué que des mesures seront mises en place par la communauté d'agglomération sur le territoire communal. Des dispositifs spécifiques seront envisagés pour le centre-ville, les zones d'habitats pavillonnaires, les collectifs, ainsi que pour les biodéchets issus de la cuisine centrale. Un plan de communication envers les administrés est également prévu, avec une diffusion prévue pour le mois de décembre. Bien que le maire ait confirmé que la commune ne serait pas prête pour le 1er janvier 2024, il a souligné que d'autres communes voisines rencontreraient des « défis » similaires dans la mise en œuvre de leurs obligations règlementaires.


Une explication qui n’est pas sans rappeler la formule « quand je me regarde je me désole ; quand je me compare, je me console » (attribuée à Talleyrand ).

262 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page