La circulation à Monteux: Bison futé voit rouge!

Mis à jour : 7 janv. 2020




Circuler aux heures de pointe dans Monteux est digne d’un parcours du combattant où la meilleure arme que nous pouvons avoir s’appelle patience !


Matins et soirs, le tour de ville est congestionné par des véhicules, pare-chocs contre pare-chocs, recrachant allègrement leurs gaz d’échappement au nez des courageux piétons essayant de se frayer un chemin pour traverser. Quant aux cyclistes, ils se retrouvent à pédaler sur des flèches cyclables vertes dangereusement positionnées entre les véhicules en stationnement et ceux en circulation…


Cette situation n’est pas liée au hasard : la politique d’urbanisation actuelle y est pleinement responsable. En effet, les permis de construire pleuvent, notamment pour créer des résidences de plus en plus nombreuses, sans prendre en compte l’adaptation des infrastructures routières. Nous en avons déjà parlé précédemment avec le projet d’immeuble de 46 logements qui devrait vraisemblablement voir le jour au chemin de Saint Hilaire, sans prendre en compte les difficultés de circulation et de stationnement. Et cela ne s’arrête pas là : un lotissement devrait voir le jour d’ici quelques années un peu plus loin sur le même chemin, un autre en bas de la route de Pernes… C’est un exemple, mais les projets de ce type se multiplient un peu partout !


Faire augmenter la population de la ville doit s’accompagner d’infrastructures et d’aménagements adaptés. Cela s’anticipe !


Les aménagements routiers de ces dernières années n’ont également pas forcément été pensés pour améliorer la fluidité de la circulation. On pense tous au fameux rond-point de la Glacière que toutes les communes de la région nous ‘’envient’’. Même une voiture citadine ne peut y faire un tour complet sans devoir y faire des manœuvres, créant ainsi des bouchons sur le boulevard Belle-Croix et le boulevard de Verdun.


Tout cela ne va pas améliorer la situation et il est fort à parier que les Montiliens vont encore devoir patienter plus longtemps dans leurs voitures le soir avant de pouvoir rentrer chez eux.

Pour ne pas rester au point mort, des solutions existent pour améliorer la fluidité du trafic automobile du tour de ville :


- La première des choses est de faire une étude de trafic sur le territoire communal. Par la suite, faire une consultation des différents partenaires, notamment les commerçants. Tout cela devra permettre d’envisager une évolution sereine des sens de circulation et d’en rendre compte à la population.


- Créer des stationnements complémentaires (un parking de 300 places nouvelles était promis par le Maire pendant la campagne de 2014, rappelons-le) et améliorer la signalisation des parkings existants et à venir.


- Créer des zones de rencontre limitées à 20 km/h laissant la priorité réellement aux piétons et aux cyclistes, notamment sur le boulevard Pasteur, devant la mairie et au niveau de la place de Glacière.


- Ralentir et revoir la politique d’urbanisation actuelle afin de prendre du recul et de remettre à niveau nos infrastructures.


La ville a engagé cette année des premiers travaux d’aménagement du tour de ville, à quelques mois des élections municipales... Espérons que tous les paramètres aient bien été pris en compte afin d’assurer un trafic plus fluide.

Plusieurs accidents graves ont eu lieu ces dernières années à Monteux. Il est plus qu’urgent de travailler sur ce dossier que tous les prétendants à l'Hôtel de Ville ne devront pas prendre à la légère.


272 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout