top of page

Massacres à la tronçonneuse

Dernière mise à jour : 17 juin 2023


A Monteux, la transition écologique est la « boite à coucou » de la communication municipale.


Pourtant, sur le terrain les habitants constatent qu’elle se fait davantage au bulldozer et à la tronçonneuse. Nous dressons ici quelques exemples de ce que l’on peut observer dans notre commune en détaillant en fin d'article "Les priorités pour lutter contre l'érosion de notre biodiversité et le réchauffement climatique, voici des exemples tirés du terrain montilien".


Rond-point de Beaulieu AVANT

Rond-point de Beaulieu maintenant:

Une haie de 200 mètres d'arbres centenaires rayée de la carte près de chez vous.

C’est récent ?

Oui en mars 2023.


Mais c’est où ?

À l’entrée de Monteux au rond-point, le long de la Sorguette, derrière le bâtiment Aldi nouvellement construit.


Ce n’était pas dans le journal de Monteux ?

Non, les “services” de communication municipale préfèrent entretenir le lecteur avec des quasi-fictions à propos de réalisations insignifiantes


Est-ce qu'il y a eu concertations avec le CPTEC (Conseil Participatif de la Transition écologique et Citoyenne) ?

Il semblerait que non...


Mais alors qui est responsable d’un tel massacre ?

Personne (l’ancien propriétaire du terrain, pressé de se délester d’une dette colossale ? les promoteurs). C'est le principe. Au sommet "les pouvoirs" locaux puis une chaîne de décisions et l'exécution.


Et c’est légal ?

Oui, le permis d’aménager a été validé et signé par l’autorité territoriale. C'est comme ça, un jour il n'y a plus rien dans le paysage, que de la terre et du béton.



En poursuivant notre chemin dans les quartiers, au détour de la rue d’Angleterre, les arbres ont été coupés comme pendant la révolution.


Cinq arbres ont été décapités juste avant Noël sans avertir les riverains. À leurs questionnements la municipalité a d’abord répondu qu’ils étaient malades. Une habitante affirmant qu’ils ne l’étaient pas, ce sont alors les services des Sorgues du Comtat qui ont contredit l’affirmation des services municipaux en expliquant que « ces arbres certes n’étaient pas malades mais très dangereux. »


A noter que finalement de nouveaux arbres ont été plantés en avril mais beaucoup plus petits : l’ombre la fraicheur devront attendre, le bitume et la chaleur seront encore Roi pour quelques années dans le quartier Fabre…


Nous reprenons alors nos jambes pour faire un peu de sport jusqu’au stade de football à la plaine des sports à Saint Hilaire, depuis 10 ans nous admirons ce triste spectacle d’arbres coupés et laissés à l’abandon.

Refaire cette route « ultra dangereuse » était une promesse de la municipalité en 2014 … Cette route, qui a déjà connu plusieurs accidents dont un mortel, est très fréquentée notamment par les enfants se rendant au stade de foot ou au complexe sportif…


Hélas, à part la coupe des arbres et la création d’un cheminement étroit et non sécurisé sur le bord de route, la situation est toujours aussi dangereuse, attendons-nous le prochain drame pour agir ?


Le travail des services municipaux et intercommunaux dans l'entretien des espaces verts de Monteux n'est pas mis en cause, mais quelle politique de gribouille, de la part de cette municipalité, qui se prévaut sur tous les tons de savoir prendre les mesures appropriées face à l'urgence climatique. les décisions de la direction municipale semblent éloignées du terrain. Les opérations de communication sur cette transition écologique n'effacent pas le spectacle désolant qui est offert aux habitants de plusieurs quartiers.


Il est temps de constituer des ilots de fraîcheur conséquents dans l’espace public.

Petit chemin de Carpentras après le lotissement de la tour Clémentine.


Ci après, un complément de dossier sur le rôle des haies


Les haies, réserves de biodiversité : Malgré de nombreux bienfaits, la disparition des haies continue. Quelles solutions ?


La haie champêtre peut être définie comme un alignement d’arbres, d’arbustes et de plantes basses de diverses espèces poussant librement et formant une barrière particulièrement favorable pour la faune sauvage. En plus de délimiter un terrain, un jardin, cet aménagement assure d’autres fonctions écologiques essentielles :

  • Elle est un habitat important pour de nombreuses espèces : merles, hérissons, insectes... Les arbustes apportent des cachettes et des supports pour les nids.


  • Elle est source de nourriture : baies, fruits, graines et fleurs attirent les oiseaux, les mammifères et les insectes.

  • La haie joue le rôle de brise vent et les racines permettent de fixer la terre des talus.

  • La haie favorise l’infiltration de l’eau de pluie, elle limite le lessivage des sols et contribue à lutter contre l’érosion.


Depuis 1950, 70% des haies ont disparu des bocages, soit environ 1,4 million de kilomètres. En dépit de dispositifs de protection et de soutien (mesures de protection instaurées par la PAC et le droit de l'environnement), l’arrachage des haies se poursuit au rythme de 1,5% par an, selon un rapport du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux (CGAAER), dépendant du ministère de l'agriculture.

Remis le 26 avril 2023, le rapport du CGAAER sur les haies


- https://www.vie-publique.fr/rapport/289211-la-haie-levier-de-la-planification-ecologique

Un rythme de disparition de 10 400 kilomètres par an entre 2006 et 2014, puis de 23 500 kilomètres par an entre 2017 et 2021, soit un total de 205 254 kilomètres, l’équivalent de cinq fois la circonférence de la Terre en l’espace de 15 ans : tel est le constat dressé par la mission du CGAAER.


Si l'accent est souvent mis sur la création de nouvelles haies (seulement 3 000 kilomètres de haies par an France entière), il conviendrait avant tout de mieux protéger le linéaire existant", conclut le rapport.


Il rappelle les multiples bienfaits agronomiques que revêt une haie : Rétention des sols et lutte contre l'érosion, effet brise-vent, pollinisation, stockage de carbone, régulation de l’eau, fourniture de biomasse… les haies offrent de nombreux services écologiques. Les haies sont bénéfiques pour les cultures, la diversification des productions, la biodiversité, la protection des cours d'eau, l'intégration paysagère.

261 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 commentaire


Syl Roux
Syl Roux
28 mai 2023

Quelle tristesse !

J'aime
bottom of page