top of page

Mobilisation record pour "Rivières propres!" (+revue de presse)


L ‘action conjointe de ce matin du 11 février en bordure de Sorgue de Velleron à Pont Naquet, menée par plusieurs associations, les pêcheurs et la protection des milieux aquatiques, la Sorgue Verte et Monteux citoyens, avait pour objectif de conduire une mission de service public : procéder à l’enlèvement de déchets sur une zone naturelle et fragile, les berges du cours d’eau et les espaces en proximité directe.


Cette coordination citoyenne, mobilisant une trentaine de ramasseurs, a pris en charge une action de nettoyage manuel de tous types de déchets, non destructibles, présents sur les bords de Sorgues et de nature à engendrer une pollution des sols et du cours d’eau : verres, plastiques, métal.


Cette action, menée ce matin dans le cadre d’un collectif, peut tout à fait se voir reconduire sur un plan individuel. Toutefois, une politique plus ferme de lutte contre ces incivilités récurrentes doit être réfléchie à l'échelon communal comme intercommunal. Les décharges sauvages se multiplient dans la campagne montilienne et parfois très proches des habitations. Des mesures contre cette délinquance et des actions pour nettoyer doivent être mises en place sans attendre pendant des mois voire des années comme c'est le cas actuellement à divers endroits de la commune.


Pour autant, notre action de ce jour est à double détente : encourager l’action individuelle certes, mais également faire prendre conscience à nos gestionnaires des services publics locaux que la fonction de cantonnier, supprimée en tant que telle par notre municipalité, conserverait toute son utilité. Au même titre, que les métiers dits de « première ligne ».


Cette mission d’entretien de notre territoire nous incombe à tous, il n’en demeure pas moins que cela reste essentiellement une mission de service public. Nous souhaiterions qu’elle soit conduite aux Sorgues du Comtat selon des pratiques dignes du 21ème siècle, c’est à dire davantage « d’opérationnels terrain », plutôt qu’une organisation mécaniste dépassée, coûteuse et plus du tout adaptée à la montée des niveaux de déchets sur l’ensemble de nos chemins, petites routes, berges et cours d’eau.


Merci à tous les bénévoles et participants, merci en particulier aux enfants qui sont venus à 8h30 du matin avec moins 6°C pour le premier jour de leurs vacances scolaires!


Voici la revue de presse:


La Provence


Vaucluse Matin

82 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page