Où en est le financement de Beaulieu?

Mis à jour : 17 mars 2020



Le nouveau quartier de Beaulieu fait référence désormais dans le paysage touristique du Vaucluse. Le Président des Sorgues du Comtat, maire de Monteux, a fait preuve pour cette importante opération d’une ambition toute particulière telle que les problèmes de Monteux-ville sont parfois passés au second plan.


Nous n’allons pas refaire ici l’historique du projet, depuis les premières études, en passant par l’acquisition des terres agricoles, la présentation du projet d’Eco-quartier, les travaux d’aménagement du lac et des réseaux, les négociations avec les promoteurs et les difficultés de commercialisation, le changement de stratégie et la création des parcs de loisirs...


Deux aspects nous semblent cependant importants d’être soulignés :


1. Le transfert de l’achèvement de l’opération à la Société Publique Locale « Territoire Vaucluse ».


En décembre 2018, les Sorgues du Comtat ont décidé de transférer l’ensemble du reste à réaliser (travaux, ventes aux promoteurs) et donc ses droits et obligations, à une société publique détenue majoritairement par le Département.

Cette décision, intervenant à guère plus d’un an des élections municipales, en a surpris plus d’un. Car il restait 5 M€ de travaux à faire et surtout 35 M€ de recettes restaient à encaisser des différents investisseurs. «Opération sans risques » a dit le maire de Monteux. Sauf que la concession d’aménagement signée avec la SPL prévoit qu’à la fin du contrat, c’est bien Les Sorgues du Comtat qui règleront la dette finale s’il y en a une. La communauté de communes ne se défait pas de sa responsabilité financière.


Le bilan final est présenté aujourd’hui en équilibre, mais qu’en sera-t-il dans 15 ou 20 ans ? Car il faudra attendre 15 ou 20 ans pour encaisser la totalité des produits des ventes de terrains.


L’objectif du président des Sorgues du Comtat est clairement de faire disparaître rapidement la dette actuelle, d’environ 28 M€, des comptes de l’intercommunalité. L’opération Beaulieu figure en effet dans les budgets annexes des Sorgues du Comtat et donne une image négative de sa santé financière. Ce n’est pas bon pour la campagne des municipales.


Par ailleurs, l’intervention de la SPL, n’est pas gratuite. C’est un professionnel de l’aménagement qui fait payer ses services et cette dépense supplémentaire (plus de 1,3 M€) n’était pas prévue dans le bilan initial.


Tous ces éléments importants ne sont pas connus des Montiliens. Rien dans le journal de Monteux, ni dans celui des Sorgues du Comtat. Le manque d’informations est total. Comme aussi sur la nouvelle zone commerciale de 7 000 m2, dénommée « Horizon Provence », projetée à l’entrée Nord du site avec l’enseigne Super U. Les recours engagés par six sociétés locales et par l’association France Nature Environnement 84 ont conduit à faire réduire la surface commerciale de 14 %, sans réussir toutefois à faire annuler la décision favorable de la commission d’urbanisme commercial.


2. Des obligations d’investissements publics pour les prochaines années.


A terme, c’est une nouvelle ville qui va voir le jour, avec ses 1 000 nouveaux logements (appartements et maisons), soit près de 2 500 nouveaux Montiliens, l’équivalent de la population d’Althen des Paluds.


Un projet d’une telle ampleur génère des besoins importants d’équipements et de services publics, dans les domaines scolaire, social, culturel, sportif, celui des transports publics… et en matière d’entretien (voiries, ramassage des ordures ménagères). Rien n’est dit sur la façon de répondre à ces nouveaux besoins et sur leurs conséquences financières. Quels impacts sur les impôts locaux ?


Pour conclure, le complexe de Beaulieu peut constituer un atout pour la ville de Monteux, la communauté de communes et même au-delà. Il est déjà une première réponse au problème crucial de l’emploi, même si ceux qui sont offerts aujourd’hui sur les deux parcs de loisirs sont des emplois saisonniers et précaires.


Mais de nombreuses questions sont encore sans réponses. Le tour de passe-passe juridique et financier avec la SPL Territoire Vaucluse, maîtrisée par le Département, n’a pas convaincu. L’équilibre financier reste précaire. Le risque demeure et donc la vigilance s’impose. Enfin, l’information des Montiliens reste insuffisante.


Pourtant, il n’y a pas d’autres choix que d’espérer que les choses se passent bien, que les dernières ventes aux investisseurs se finalisent rapidement, que la fréquentation des parcs se développe et que les nombreuses animations organisées sur le site par l’ASL de Beaulieu et sa directrice, participent à la notoriété de la commune et profitent à ses habitants.


A notre niveau, nous ferons des propositions pour assurer son développement.

578 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout