Pokemon GO à Monteux, 5ans après!

Dernière mise à jour : oct. 27


Il y a 5 ans, Pokémon GO fut l’un des premiers jeux grand public gratuit à allier géolocalisation et la réalité augmentée, qui consiste à superposer sur ce qui nous entoure des images produites par un système informatique. Ainsi, des Pokemons ont commencé à apparaître dans les rues des villes et dans la nature !


Pokémon GO s’apparente à une chasse aux trésors ou un jeu de piste qui utilise les technologies modernes. Il se joue à l’aide d’un smartphone et d’une application téléchargeable gratuitement. Cette nouvelle façon de s’amuser, faisant sortir les joueurs de chez eux et se rencontrer a assuré le succès du jeu.


Au lancement du jeu, en juillet 2016, celui-ci devint rapidement un phénomène de société et un succès mondial. De nombreuses voix se sont alors élevées pour mettre en garde contre des dérives et éventuels dangers liés à cette nouvelle mode : additions, augmentation du temps d’écran, respect de la propriété privée, conduites accidentogènes… Mais le bilan que l’on peut dresser aujourd’hui est positif : accidents et problèmes sont restés peu nombreux. Le jeu, qui semble maintenant légèrement passé de mode, a pourtant réalisé une année 2020 record selon Nintendo. Des Montiliens continuent à y jouer quotidiennement et des joueurs sont toujours actifs au sein de notre commune. Des enfants, d’adolescents voire d’adultes continuent de collaborer, de se défier et de s’y amuser à Monteux.


Ce phénomène aura marqué une génération. C’est pourquoi, nous nous sommes intéressés aux bénéfices que ce jeu peut apporter aux joueurs montiliens. Et il y en a quelques-uns :

Tout d’abord, il est simplement positif d’inciter les plus jeunes à sortir de chez eux pour marcher. Le jeu permet de gagner divers objets utiles au jeu en fonction du nombre de kilomètres parcourus à pied et c’est ainsi que certains joueurs se sont parfois mis à marcher plus d’une dizaine de kilomètres par jour pour accomplir leurs missions. C’est aussi un bon moyen de développer le sens de l’orientation des enfants avec l’usage des cartes interactives. Régulièrement, des amateurs sillonnent Monteux pour pratiquer ce loisir.





Ensuite, l’esprit du jeu est tourné vers la découverte du monde (imaginaire dans l’espace réel) et donc de la commune. A ce niveau, le centre ancien de Monteux est particulièrement bien équipé en infrastructures virtuelles. Par exemple, La Traversée des Arts regorge de « PokéStops » qui sont des sortes de magasins imaginaires indispensables pour se ravitailler et continuer à jouer. Chacune de ces « boutiques gratuites » est associée à un lieu patrimonial de la commune : une courte information en explique son histoire. C’est donc pour ceux qui s’en donnent la peine une première possibilité de découverte du patrimoine communal. Parfois, certaines fontaines méconnues, œuvres artistiques oubliées, statues surannées sont mises en valeur. Des cartes postales virtuelles sont même échangées entre les joueurs, ce qui fait connaitre la commune partout sur la planète.




Enfin, ce jeu récompense les stratégies collectives. C’est l’occasion pour les joueurs de faire des rencontres dans divers endroits de la commune : places, parcs, etc… A Monteux, une dizaine d’arènes virtuelles permettent aux utilisateurs de se retrouver dans l’espace public pour échanger des Pokémons mais aussi parfois poser le portable et discuter !


Pour conclure, 5 ans après son lancement, la commune de Monteux n’a pas échappé pas à l’engouement mondial pour Pokémon GO. Bien qu’il soit toujours nécessaire d’en faire une utilisation raisonnée, particulièrement pour les plus jeunes, encouragée par le producteur de l’application à chaque ouverture du jeu, il est possible d’en tirer de réels bénéfices, quand le monde virtuel rejoint le monde réel et permet les découvertes et les rencontres, et, pour la vie municipale, de développer tourisme, commerce, etc.

152 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout