Rentrée scolaire montilienne.

Mis à jour : 7 janv. 2020


En ce début d’année scolaire, nous souhaitons une bonne rentrée aux élèves, aux enseignants mais aussi aux parents d’élèves. L’action de tous formera les futurs citoyens éclairés qui feront progresser notre République ! La rentrée est donc toujours un moment d’espoir et de bonne humeur. Toutefois, à Monteux, les désaccords des années précédentes ont laissé des traces :


Les six écoles publiques de Monteux continuent de subir une organisation de la semaine scolaire qu’elles refusent majoritairement, c’est-à-dire la semaine de 4 jours et demi. Ce fonctionnement est incohérent par rapport au reste du département. Et au sein même de notre commune l’école privée a abandonné cette réforme en 2016.


La majorité municipale a géré ce dossier de façon déraisonnable :

En 2018, conformément à la réglementation, les membres des différents conseils d’écoles avaient voté le retour à la semaine de 4 jours. Puis, pour contourner ce choix, la mairie a organisé une grande consultation médiatique. Le résultat des urnes ne convenant toujours pas (54% des parents favorables à l’abandon des 4,5 jours), le maire et certains de ses conseillers municipaux ne l’ont pas respecté.

Quel fiasco démocratique ! Quelle triste image pour Monteux !


Pour se justifier, la communication municipale met l’accent sur les activités périscolaires. Elles sont effectivement souvent intéressantes même si, au quotidien, trop d’enfants restent dans la cour de récréation en « temps libre ». Par contre, l’accumulation de ces heures en collectivité fatigue les élèves qui sont moins réceptifs pour les apprentissages.


L’intérêt de l’enfant est également martelé alors que : nombre d’élèves sont absents de l’école le mercredi, le manque de concentration en classe est flagrant, des familles font même le choix de l’école privée, des institutrices remarquables se décident à quitter la commune…


Le choix du rythme scolaire d’enseignement doit être national et si un bon rythme existe alors il faut l’appliquer partout. Pourquoi les élèves de Carpentras, Pernes et Monteux auraient-ils besoin de 3 organisations différentes ? C’était pourtant le cas avec cette réforme de François Hollande… Les rythmes scolaires étaient un prétexte à une première étape pour territorialiser le service public d'éducation en cassant son cadre national.


Monteux doit sortir de cet isolement, ce conflit a trop duré ! Ce qui semble logique aux élus sur le papier ne fonctionne pas sur le terrain. Il serait donc sage d’écouter les professionnels qui sont présents dans les classes avec les élèves. D’ailleurs, ils accepteraient cette organisation si elle était réellement bénéfique aux enfants.


Nous proposons qu’à l’issue des élections, les conseils d’écoles soient consultés et que leurs décisions soient enfin respectées. Le probable retour à la semaine de 4 jours s’accompagnera d’activités « périscolaires » organisées sur des créneaux horaires plus appropriés. Harmonisées avec les autres communes, les écoles de Monteux retrouveront alors un apaisement.

179 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2019 par Liste citoyenne Monteux 2020. Créé avec Wix.com