MONTEUX VILLE EN TRANSITION

En 40 ans, la population de Monteux a presque doublé, passant de 7000 à 13000 habitants. Le développement urbain actuel n’est pas maîtrisé, les infrastructures ne suivent pas. Nous nous devons agir collectivement avant qu’il ne soit trop tard, pour l’environnement, le bien-être et la santé des Montiliens. Agriculteurs, commerçants, associations, Montiliens, Nous devons tous coopérer pour construire une ville jardin, accueillante et résiliente.

Notre volonté est de valoriser les périmètres agricoles protégés, les produits locaux provenant de l'agriculture respectueuse de l’environnement, protéger la biodiversité, lutter contre la pollution, limiter et valoriser les déchets, se soucier du bien-être animal.


 

Conception de l’espace urbain, Mobilité, Déplacement

Proposition 1 :

Effectuer une révision du PLU visant à limiter les constructions à venir et optimiser l'espace, notamment les résidences à forte population, tant que notre patrimoine routier et les infrastructures municipales ne seront pas remis à niveau.

Proposition 2 :

Fournir des aides financières pour la réhabilitation des immeubles inhabités afin d’y créer des logements basse consommation énergétique plutôt que de construire sur nos espaces verts.

 

Proposition 3 :

Exiger des projets urbains qu'ils soient éco-responsables et respectent les normes environnementales en terme notamment de consommation d'énergie et d'émissions de polluants.

 

Proposition 4 :

Mettre en place des comités de pilotage comprenant des élus et les utilisateurs directs et indirects dès la conception de projets structurants, notamment pour les projets de rénovation et réfection de voirie ou des infrastructures mobilières de la commune.

 

Proposition 5 :

Mettre en place un programme pluriannuel de réfection des voiries et des chemins communaux, après avoir effectué une analyse précise des priorités par voirie.

 

Proposition 6 :

Continuer la requalification du tour de ville en donnant une part prioritaire aux circulations douces, aux terrasses, aux végétaux et au stationnement, toujours sur le principe de mise en œuvre d’un comité de pilotage pour décider et suivre les travaux.

Proposition 7 :

Établir un plan d’action pour la mobilité et l’accessibilité PMR (personnes à mobilité réduite) afin que chaque personne en difficulté de mobilité puisse se déplacer en toute sécurité sur les espaces publics communaux.

 

Proposition 8 :

Nous engagerons une étude comparative sur le coût de l'eau et de l'assainissement. Nous demanderons l'ensemble des communes qui sont adhérentes au syndicat Rhône-Ventoux de nous suivre dans cette démarche. Nous consulterons les Montiliens par le biais d'un référendum décisionnel pour savoir si, compte tenu de tous les éléments qui seront rendus publics, il est souhaitable de rester sur le système actuel avec un fermier ou de gérer l'alimentation en eau potable et l'assainissement des eaux usées en régie. Si cette dernière option est validée, nous engagerons les démarches auprès du syndicat pour aller dans ce sens.

 

Proposition 9 :

Créer un abonnement annuel à tarif symbolique pour le stationnement au lac de Monteux pour les habitants des Sorgues du Comtat.

 

Proposition 10 :

Réviser la politique d’éclairement de la commune, réduire là où cela crée de la pollution lumineuse et augmenter les zones sombres pour la sécurité. Des économies importantes peuvent être faites notamment en centralisant la gestion par ordinateur et en remplaçant les luminaires par des dispositifs LEDs. Appliquer la loi d’Avril 2003 sur l’éclairage nocturne des bâtiments publics et commerciaux.

 

Proposition 11 :

Construire un schéma d’efficacité énergétique des bâtiments en rénovation ou en construction, qui propose des solutions dites « passives » d'économie et des solutions « actives » comme par exemple l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toits des bâtiments publiques et de réseaux de chaleur utilisant des combustibles renouvelables.

 

Protection et valorisation des terres naturelles et agricoles

 

Proposition 12 :

Engager une réflexion avec les agriculteurs pour évoluer progressivement d'une agriculture conventionnelle vers des formes plus résilientes d'agriculture. Par exemple, aller vers la suppression des épandages de pesticides près des habitations. L'agriculture bio sera privilégiée grâce à des aides financières et un accompagnement par des conseils spécialisés.

 

Proposition 13 :

Établir un diagnostic des terrains en friches et des fermes non productives et attribuer des aides à l'installation de jeunes agriculteurs sous condition qu’ils adhèrent à une charte bio et s’engagent à alimenter prioritairement la restauration scolaire, le foyer Gontier, les commerçants locaux et la population de Monteux en vente directe, via la halle qui verra le jour en centre ville (voir Dynamique économique).

 

Proposition 14 :

Améliorer la gestion écologique de la Zone Natura 2000 des Confines pour endiguer la perte de biodiversité observée depuis 2015 par la LPO.

 

Proposition 15 :

Développer l'offre de jardins familiaux pour que tous les besoins soient pourvus et prévoir pour chaque nouveau logement social un jardin partagé. Étudier la possibilité de le créer pour les logements regroupés existants.

Promotion des produits locaux et soutien aux débouchés agricoles en circuit court

 

Proposition 16 :

Créer une régie communale agricole pour approvisionner en partie la cantine centrale. Cette ferme en permaculture, a un rôle auprès des jeunes notamment en tant que ferme pédagogique. Elle offrira des emplois stables, de proximité, favorisant notamment l’insertion des personnes en situation de handicap ou des jeunes en échec scolaire. Certaines communes ont tracé la voie dans ce domaine (ex Mouhans-Sartoux), des aides de diverses origines financent plus de 50% des coûts de fonctionnement.

 

Proposition 17 :

Engager les démarches pour obtenir le label Ecocert « En Cuisine », avec l’utilisation de produits Bio et locaux pour la cuisine centrale.

 

Proposition 18 :

Promouvoir les productions saisonnières en créant des événements festifs en partenariat avec les producteurs pour recentrer l’homme dans son terroir et les saisons : fête du melon de la fraise, du raisin, de la courge …

 

Protection de la biodiversité/ Lutte contre les pollutions

 

Proposition 19 :

Faire un audit sur la pollution des cours d’eau et des terres agricoles pour évaluer l'état actuel.

 

Proposition 20 :

Appliquer le principe de précaution avant toute implantation industrielle potentiellement nuisible pour la santé (ex : antenne des Marjoraines). Favoriser l’implantation d’entreprises écoresponsables.

 

Proposition 21 :

Verdir la ville et ses abords en plantant des arbres sur les parkings et au bord des routes. Créer, même en centre-ville, des espaces des campagnes d'information pour inciter les consommateurs à privilégier les produits biodégradables d’origine naturelle par rapport aux produits issus de l'industrie chimique. Communiquer sur la réduction des emballages. Organiser des journées citoyennes régulières invitant les montiliens à venir collecter les déchets sur la voirie, au bord des routes et des cours d’eau dans une atmosphère de convivialité (voir le Chantier Pacte social)

 

Réduction et valorisation des déchets

 

Proposition 22 :

Bannir l'utilisation de bouteilles et vaisselle plastique lors des festivités communales.

 

Proposition 23 :

Accompagner les commerces de proximité dans une démarche de réduction de leur empreinte écologique en partenariat avec l'UCAM. Exiger la mise en place, dans les commerces, de dispositifs de récupération des sur-emballages (Disposition du Grenelle II de l'environnement)

 

Proposition 24 :

Limiter les déchets organiques en installant des composteurs autour des maisons ou appartements n’ayant pas de jardin avec collectes fréquentes pour éviter odeurs et nuisances.

 

Optimisation du tri et du recyclage

 

Proposition 25 :

Mettre en place des bacs jaunes pour le tri sélectif afin d’en finir avec les sacs jaunes qui s'envolent dans nos campagnes.

 

Proposition 26 :

Favoriser la création d'une association de récupération/revente d'objets du quotidien, une recyclerie. qui propose, par exemple, de réparer l’électro-ménager afin de lui donner une seconde vie au profit des plus démunis. Cette association anime des ateliers créatifs à partir de produits de récupération. La commune lui fournit une aide pour les locaux (Voir le chantier Pacte social)

 

Protection des espèces animales

 

Proposition 27 :

Organiser un forum internet pour faciliter l'entraide pour la garde d'animaux à domicile en cas d'absence. Ce forum a également pour objectif de faciliter les adoptions.

 

Proposition 28 :

Refuser l’installation de manèges à poneys. Contrôles sanitaires pour les cirques qui demandent à s’installer sur la commune et mise à disposition d’un espace permettant de sortir les animaux des cages.

 

Projet Ville Résiliente

Ce projet est un projet innovant et structurant pour la ville. Nous le considérons comme une opportunité de développement raisonnable et prometteur. Il prend en compte la responsabilité des pouvoirs publiques et des acteurs économiques, des habitants, notamment, dans la protection de la ville, de sa population, de son environnement vis à vis des perturbations que ceux-ci pourraient connaître que ce soient des chocs liés aux dérèglements climatiques, à l’instabilité économique ou à des crises sanitaires, par exemple. Il prévoit la mise en place d'un bouclier écologique et solidaire afin que tous puissent rebondir même les plus fragiles.

Pour le Commissariat Général au Développement Durable «  la résilience apporte un nouveau souffle à la ville durable, en particulier sur la façon de rendre la population actrice du devenir d’un territoire où elle vit, travaille, se cultive. La gouvernance est alors considérée sous un jour nouveau pour inclure les savoirs locaux dans la définition de la stratégie d’action ».

Notre projet reprend la plupart des propositions formulées précédemment dans le champ de l'écologie mais aussi des propositions présentées dans les chantiers Dynamique économique et Pacte social et les organise autour des leviers favorisant la dynamique de la résilience qui sont:

-Penser le territoire dans sa globalité, promouvoir les projets aux bénéfices multiples

-Favoriser la diversité et la coopération des acteurs

-Encourager l'apprentissage et l’innovation en matière des résistances aux perturbations

-Réduire les vulnérabilités

-Affirmer les spécificités territoriales

-Promouvoir la veille et l'anticipation.

La construction de la résilience inclut notamment, l'autonomie énergétique et alimentaire, la sécurité sanitaire, la coopération sociale.

Ce projet Monteux Ville résiliente pourra être soutenu par certaines aides financières de l’Europe (ex : projet LIFE) et de la région (ex : Projet Arbres en ville, Région Sud).