A la recherche de l'Eco Quartier!

Mis à jour : 7 janv. 2020


Le projet de Beaulieu avait séduit à l’origine par sa dimension écologique, on parlait alors d’Eco-quartier. C’était sur cette base que Beaulieu avait reçu le soutien de l’Etat en 2010.

Mais c’était avant que le projet soit renommé en « créateur de sensations ». Depuis quelques années, en effet, le titre d’Eco-Quartier, qui a grands coups de communication devait révolutionner notre territoire, se fait plus discret dans les discours officiels. Toutefois, il est encore présenté comme tel sur les sites internet de la ville de Monteux et des Sorgues du Comtat.


Voilà pourquoi, devant ce flou, notre mouvement citoyen, a décidé de partir à la recherche de l’Eco-Quartier de Beaulieu.


1. D’abord, qu’est-ce qu’un Eco Quartier ?


Pour le Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, il s’agit d’un lieu qui doit favoriser l’émergence d’une nouvelle façon de concevoir, de construire et de gérer la ville durablement. Pour résumer, c’est un quartier urbain avec des caractéristiques écologiques modernes qui s’intègre dans l’écosystème d’origine.


2. Ensuite, qu’en est-il du projet montilien ?


· Après une modification complète du paysage, comment préserver la biodiversité d’origine?


· Un quartier pastoral fortement « bétonné », est-ce écologique ?


· Un éclairage nocturne conséquent pour sécuriser les lieux, même à basse consommation énergétique, est-ce vraiment économique ?


· Un projet tourné vers le développement d’un tourisme de masse avec une fréquentation évaluée à 500 000 visiteurs en 2018, qu’il faut faire croitre, est-ce cohérent avec une préservation du lieu ?


· Des projets résidentiels collectifs et individuels en pleine évolution programmée (2500 habitants), est-ce raisonnable pour le cadre du site ?


· La modification des cours d’eau en amont du lac que déplorent les pécheurs est-elle respectueuse de l’environnement ?


· Le « château de Beaulieu » complètement abandonné et les vestiges de la ferme gallo-romaine, ne méritent-ils pas une meilleure valorisation pour faire découvrir toute la vie paysanne ancestrale ?


3. Enfin, malgré ces questions de bon sens, le Label Ecoquartier de Beaulieu a-t-il été attribué ?

Depuis l’appel à projet de 2009, la Charte n’a jamais été signée par la ville, ni par Les Sorgues du Comtat.

Nous avons posé la question au Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales par l’intermédiaire de sa chargée de mission Ecoquartier et Nature en ville qui nous a confirmé que la ville de Monteux ne peut prétendre à ce Label. Voici la réponse du Ministère :


r

Mais alors, pourquoi ce Label figure-t-il encore sur bon nombre de documents ?

Le projet initial était certainement en adéquation avec la Charte de l’Eco quartier car ce projet était placé sous le signe du développement durable et devait profiter aux communes proches.


Devant les difficultés pour trouver des acquéreurs, il a peut-être fallu changer de stratégie et l’écologie a cédé la place à l’économie. Le projet était ambitieux, voire utopique. On peut comprendre qu’il faille rembourser les emprunts mais alors, il faut l’expliquer aux contribuables, et sur ce point encore les Montiliens manquent d’informations.


Avec le transfert de l’ensemble de l’opération Beaulieu à la Société publique Locale (SPL) Territoire Vaucluse, (voir notre article sur le financement de Beaulieu), les Sorgues du Comtat perdent le pouvoir de choisir les projets et les promoteurs… Des constructions que les Montiliens ne désirent pas, seront-elles imposées ?


En attendant, le titre « Eco Quartier » de Beaulieu ne devrait plus apparaitre car au final, il est fort probable que le résultat soit très éloigné de l’ambition écologique affichée au moment du Grenelle de l’environnement !


A notre niveau, nous proposons que l’esprit écologique d’origine retrouve une place centrale. Ceci ne doit pas uniquement se traduire par des discours ou des opérations de communication. Ce développement harmonieux avec la nature semble indispensable pour faire vivre ce complexe touristique sur le long terme.

410 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout