MONTEUX, le temps de l'après

Mis à jour : juin 26



Du haut de la tour Clémentine

Aux chants des oiseaux des Confines,

En passant par les rives de L’Auzon,

Je lis ton nom


Dans les ruelles du centre ancien

Sur le tour de ville, les commerces montiliens,

Avec le retour des terrasses

Je lis ton nom


Des champs maraichers

par des lotissements grignotés

Depuis le château Beaulieu

Je lis ton nom


De tes friches industrielles

A tes feux d’artifice dans le ciel

Mistral, pluie ou beau temps

Je lis ton nom,


Dans les bouchons des boulevards,

A tes chemins de campagne

La bicyclette en petite reine

Je lis ton nom,


Des hauteurs de la Buire,

A la plaine sportive Saint Hilaire

Profitant du plein air,

Je lis ton nom


Depuis la place de la Glacière

A la salle du Château d’eau

A l’heure de l’apéro

Je lis ton nom,


Pour l’été à venir

Pour une rentrée en devenir

« Je recommence ma vie

Je suis né pour te connaître

Pour te nommer

Liberté » (1) Paul Eluard


Bon été à tous, sur nos places dans notre ville, avec dans le cœur le souvenir de ceux qui ne connaîtront pas cette nouvelle aurore.

68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout