Compte rendu du conseil municipal du mardi 21 juillet : budget et endettement...

Mis à jour : 29 juil. 2020


Le deuxième conseil municipal s’est tenu mardi 21 juillet de 18h30 à 20h30 dans la salle du Château d’eau avec un public plus important qu’à l’ordinaire.


Le maire a commencé la séance en rappelant le contexte sanitaire actuel et les dispositions particulières mises en place à Monteux.


La séance s'est ensuite déroulée en 4 temps :


1) Suite de l'énoncé de 43 décisions prises par le Maire depuis mars 2020.


2) Votes pour la désignation des conseillers participants à diverses commissions Questions 1 à 8 : Commissions extramunicipales commerce, Vie scolaire et périscolaire, Petite enfance, Cours d'eau, Jumelages. Commission des impôts directs, Membres de la CLECT


3) Votes concernant les budgets de la ville et budgets annexes avec dans un premier temps pour chaque budget l'affectation des résultats 2019 puis dans un deuxième temps le vote du budget 2020. Questions 9 à 20.


4) Votes concernant diverses dépenses dont les indemnités et frais pour les élus Questions 21 à 27


enfin, diverses questions relatives, notamment, à des cessions de terrains ont été soumises au vote Questions 28 à 33


Vous retrouverez toutes les questions abordées lors de ce conseil avec nos interventions, nos votes et leurs explications en cliquant sur le lien ci-dessous :



Votes et explications de Monteux Citoyen
Download • 226KB

Les éléments majeurs de notre analyse de ce conseil sont les suivants :


La présence de conseillers de l'opposition dans les commissions est soit très faible (1 élu), soit carrément nulle. Lors du dernier conseil municipal nos demandes de présence au syndicat Rhône Ventoux (pour l’eau) et à la commission intercommunale d’accessibilité ont essuyé des refus. A notre demande de participation d'un élu de l'opposition à la commission CLET (commission chargée d’évaluer le montant des charges transférées entre la commune et l’EPCI, établissement public de coopération intercommunale) le maire a refusé car il s'agit de défendre les intérêts de la commune. Or nous sommes résolus et en mesure de défendre les intérêts de la commune dans l'intercommunalité ou ailleurs. Inclure la voix de l'opposition dans ces commissions, confèrerait un poids supplémentaire pour Monteux. Certaines communes l'ont compris et intègrent des élus d'opposition dans les commissions importantes.


Les budgets de la ville et annexes sont caractérisés par un haut niveau d'endettement, parfois à très long terme (28 ans) et parfois avec des taux d'emprunts élevés (plus de 4%). C. Gros persiste à considérer qu'un bon budget passe par l'emprunt car les infrastructures bénéficieront à la génération suivante et donc, que ce n'est pas aux contribuables actuels à en payer la charge. Monteux Citoyen s’est prononcé contre la politique de l’endettement pour le budget de la ville (12, 4 Millions d'euros) et contre les "opérations foncières" via les budgets annexes. Outre la charge de la dette qui profite aux banques et les risques financiers, cette politique d'urbanisation à outrance conduit à la disparition des espaces agricoles et naturels. Elle lésine sur les services dus à une population croissante et transforme Monteux en une ville dortoir.


L'analyse fine des budgets est une tâche rendue complexe notamment en raison du manque de précision des informations apportées aux conseillers municipaux. Notre volonté est de parvenir à y voir totalement clair, nous profiterons de ce mandat dans l'opposition pour chercher toutes les informations qui nous manquent.


Concernant les indemnités du maire et des adjoints, Monteux Citoyen condamne le cumul des mandats (maire, président d’interco, président de l’AURAV, etc…), qui aboutit trop souvent à la gestion officieuse de la commune par un directeur de cabinet car l’élu n’a plus le temps. Au final, c’est le contribuable qui paie 2 fois! Pour nous, chaque élu doit exercer un seul mandat. De plus, nous désapprouvons l'écart d'indemnités versées entre le maire et les maires-adjoints (3,5 fois supérieure). Une redéfinition des rôles de chacun est souhaitable pour arriver à une direction plus collégiale de la ville.


Un prochain conseil municipal est prévu pour septembre sans date précise, à ce jour. Nous avons rappelé à Monsieur le Maire la nécessité d’avoir un calendrier prévisionnel des instances municipales, comme cela existe sur d’autres communes alentours, afin que tout le monde puisse s’organiser en conséquence.

192 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2019 par Liste citoyenne Monteux 2020. Créé avec Wix.com