Nos propositions pour le budget 2022


Voici deux sujets que nous souhaiterions voir replacés à l'agenda des discussions et réalisations municipales dès 2022 pour au moins 3 raisons :


1 - Ces sujets entrent de plain-pied avec les décisions à prendre à l'ouverture d'un exercice budgétaire.


2 - Ils sont poussés à l'avant-plan des préoccupations de notre collectivité en raison des changements récents liés à l'actualité (approvisionnement pétrolier et gazier) qui conduiront à court terme au renchérissement des prix l'énergie et des matières premières.


3 - Ce sont des actions à conduire sur la durée d'un mandat entier. Ils correspondent d'ailleurs aux priorités que vous aviez pointées il y a deux ans déjà et qui rejoignent les nôtres.


1er sujet : En relation avec les décisions relatives au budget d'investissement


Équiper les toitures des bâtiments municipaux de panneaux photovoltaïques était opportun en 2020, cela devient une nécessité en 2022, compte tenu du poids de la facture énergétique dans les comptes de la commune.


Les prévisions des experts anticipent le renchérissement à court terme des prix de l'énergie avec des éventualités de pénuries dès l'hiver prochain. Deux facteurs à cela, la mise à l'arrêt de plusieurs tranches de réacteurs nucléaires français et le retrait progressif de nos approvisionnements en hydrocarbures russes.


Notre question : Pour 2022, quelle proportion du dispositif photovoltaïque sera mise en place dans le cadre des travaux de rénovation énergétique des bâtiments publics (isolation d'une part et changement de sources d'énergie d'autre part) ?


2ème sujet : En lien avec le budget de fonctionnement


Où en sommes nous de l'intention formulée également dès 2020, de la redevance ordures ménagères à calculer sur base de volume de déchets générés en lieu et place des modalités actuelles (basées sur une valeur locative), c'est à dire sans lien direct avec la production réelle de déchets ?


L'application de modalités de calcul plus proches de la réalité, aura certainement une incidence favorable sur le volume global confié à la collectivité. Cela pourra aussi diminuer la taxe foncière des habitants qui gèrent leurs déchets de façon consciente et durable (utilisation de composts, tri, ...). Ces habitants qui font un réel effort de lutte contre le gaspillage verront leurs efforts récompensés sur leur avis d'imposition. Ce serait au final un moyen pour chacun de maîtriser plus finement sa taxe foncière après les augmentations généralisées appliquées sur les taux et les bases foncières.

78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout