Compte rendu du conseil municipal du 26 mai 2020 : le roi du silence.

Mis à jour : 3 juin 2020


La convocation à ce conseil municipal indiquait les dispositions particulières prévues dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Ce conseil était programmé dans la salle du Château d’eau à huis clos, le port du masque obligatoire avec 4m2 entre les participants.


En confirmant sa présence l’élu de la liste citoyenne, Simon BERTHE, a indiqué qu’il appliquerait évidemment toutes les mesures sanitaires prévues.


En introduction à ce conseil municipal, Christian Gros a déclaré qu’il n’y aurait pas d’interventions et pas de débats. Nous déplorons qu’il n’y ait pas eu une discussion préalable et d’avoir été mis devant le fait accompli car cela n’était pas indiqué sur la convocation. Il n’est pas acceptable que seul le maire puisse s’exprimer, c’est contraire à la réglementation et c’est pourquoi l’élu de Monteux citoyen a demandé à lire la déclaration liminaire qu’il avait préparé. Le maire a refusé.


L’objet de la séance était tout d’abord l’élection du maire. Deux candidatures ont été présentées, celle de Christian Gros et celle de Patrice de Camaret. L’élu de Monteux citoyen a voulu expliquer brièvement que la position de sa liste était de ne voter ni pour l’un ni pour l’autre des 2 candidats mais Christian Gros a coupé l’explication en arguant que la campagne était terminée.


Puis, le candidat Patrice de Camaret a obtenu de lire l’explication de sa candidature si celle-ci n’excédait pas 2 minutes. Simon BERTHE a alors demandé de pouvoir aussi s’exprimer (si nécessaire en déposant sa candidature.) Le maire a finalement accepté et la déclaration liminaire a pu être lue à l’assemblée : (en lecture ici)


https://www.monteux-citoyen.com/post/notre-d%C3%A9claration-liminaire-au-conseil-municipal


Sans surprise le scrutin a vu l’élection de Christian Gros avec les 26 voix de ses colistiers contre 6 voix pour Patrice de Camaret. L’élu de notre liste n’a voté ni pour l’un, ni pour l’autre…


Ensuite, s’est déroulée l’élection des 9 adjoints pour laquelle notre élu s’est abstenu : Michel MUS, Carine BLANC, Samuel MONTGERMONT, Annie MILLET, Christophe MOURGEON, Mireille SAUVAYRE-GAUDIN, Philippe COLLET, Chantal GONNET OLIVI, Stéphane MICHEL.


Le sixième point à l’ordre du jour était le vote de 29 délégations du conseil municipal au maire.


Les 29 délégations du maire de Monteux
Download • 1.03MB

Notre élu a été le seul à voter contre. Simon BERTHE a voulu expliquer succinctement ce choix important mais le maire a encore refusé sa prise de parole lui conseillant sarcastiquement de donner ses explications à la presse… Or, ce vote n’était pas une simple formalité, 29 pouvoirs du conseil municipal ont été transférés dans les mains d’un seul membre du conseil municipal : le maire !


Ce qui veut dire que sur ces points cruciaux dans la gestion de la commune, le conseil municipal récemment élu renonce à exercer son rôle et s’en remet au seul maire. C’est d’emblée accepter la mise en place d’un pouvoir concentré et vertical. Pour nous, plus d’implication citoyenne commence par une prise des décisions plus collective au sein du conseil municipal.


Nous rappelons que depuis 1884, le conseil municipal est décisionnaire en matière de vie locale, c’est lui qui doit gérer et prendre les décisions concernant les affaires de la commune et pas le maire. C’est l’esprit originel du conseil municipal !


Avec ce transfert, le maire peut, tout seul, signer des demandes de prêts et donc emprunter pour le compte de la commune, réaliser des lignes de trésorerie, exercer au nom de la commune le droit d’expropriation ou intenter des actions en justice, etc…


Voici des exemples de ce qui n’est plus du ressort du conseil municipal…

Si certaines délégations permettent indéniablement de simplifier la bonne marche des services, le maire doit rester, avant tout, le président du conseil municipal, il doit, organiser les débats et les votes dans la diversité de la composition de ce conseil, élue par la population de la commune.


Enfin à l’unanimité, le conseil municipal a voté pour que 8 élus siègent au CCAS.


En espérant, pouvoir nous exprimer normalement et démocratiquement lors des prochaines séances, nous continuerons à vous informer de manière transparente sur l’actualité municipale.

387 vues0 commentaire